Les héros sont fatigués...

Publié le par Bottle

Je repensais ce matin à une réflexion que je m'étais faite en 2010...
je l'ai retrouvée dans mes archives ...
loin de moi l'idée de plomber l'ambiance mais je ne peux
m'empêcher de vous la soumettre ...

 "Il s’est battu avec courage contre une longue et douloureuse maladie…"

Vous comme moi avons entendu ou lu cette phrases des dizaines 
si ce n’est des centaines de fois … 
en clair ça veut dire , il est mort d’un cancer … 
ce serait aussi simple sinon plus clair 
de se contenter de la version lapidaire ....

Avant d’être directement concerné , 
j’avoue que je n’y prêtais guère attention … 
je faisais mentalement la traduction sans chercher plus loin ….
maintenant c’est différent … devant tous ceux qui me souhaitent 
de me battre ….et d’être courageux….je suis perplexe….

"Courage :…Force de caractère , fermeté que l’on a devant le danger ,
 la souffrance ou dans toute situation difficile à affronter…"

C’est la version du petit Larousse ….
dans mon idée , le véritable courage consiste à affronter un danger 
quand rien ne nous y oblige … c’est un choix délibéré ....
pour obéir à une règle de vie ou une conviction par opposition à la lâcheté qui nous pousse à éviter toute complication éventuellement désagréable…

Dans le cas de la maladie , longue ou pas ….
même si on la préfèrerait courte et rigolote , elle vous tombe dessus 
sans prévenir… et à part se lamenter ou se perdre en sempiternelles jérémiades ….. on est bien obligé d’accepter et faire face ….
nul courage là-dedans …seulement une résignation plus ou moins optimiste  .… une confiance plus ou moins totale dans ceux qui eux ont réellement engagé le combat .…
le vrai courage serait de décider d’y mettre un terme si on l’estime perdu d’avance .… autrement on ne peut se résoudre qu’à subir en croisant les doigts …. ce sont d’autres qui livrent bataille….
nous ne sommes que le champ où elle se déroule …. le témoin impuissant et le réceptacle des coups échangés …
en aucun cas les belligérants ..…nous devons nous contenter 
de passivité , d’optimisme et d’humour dans le meilleur des cas …
la position la moins inconfortable et seule avouable pour affronter un inconnu pour le moins inquiétant ……
en aucune façon et pas un instant je me sens dans la peau d’un individu qui se jette à l’eau , dans les flammes ou sous les balles pour porter secours à des gens qui ne m’ont rien demandé ….…
ni dans celle de celui qui sacrifie sa vie au nom d’un quelconque idéal…

.........................;-)

Publié dans Réflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article